Benin

Burkina

Côte d'Ivoire

Gabon

Niger

Togo

Image
Mme YAPO Rosalie

             DISCOURS DES RECIPIENDAIRES
             (Prononcé par Mme YAPO Rosalie le jeudi 09 Mai 2019)

-    Monsieur le Représentant du Ministre de l’Emploi et de la Protection
     Sociale de Côte d’Ivoire ; 
    Monsieur le Représentant de la Ministre de l’Education Nationale de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle de Côte d’Ivoire, Vice-présidente du Conseil d’Administration du CAMPC
-    Monsieur le Conseiller Technique au Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle de Côte d’Ivoire ;
-    Excellences Mesdames et Messieurs les représentants des Ambassadeurs ;
-    Monsieur le Consul Général du Burkina Faso en Côte d’Ivoire ;
-    Monsieur le Représentant de l’UEMOA en Côte d’Ivoire ;
-    Monsieur le Conseiller du Président de la Cour des Comptes ;
-    Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux ;
-    Mesdames et Messieurs les Représentants des Directeurs Généraux ;
-    Chers partenaires au Développement ;
-    Honorables Invités en vos rangs, grade et qualité ;
-    Mesdames, Messieurs ;
-    Chers parents, Amis et connaissances des récipiendaires,

C’est avec une émotion contenue que je prends la parole aujourd’hui, en ma qualité de doyenne des récipiendaires pour témoigner notre gratitude envers la Direction Générale du Centre Africain de Management et de Perfectionnement des Cadres (CAMPC).

En effet, il y a environ 40 ans, exactement un matin du 20 Août 1979 que je franchissais pour la première fois, les portes des locaux du Centre Africain et Mauricien de perfectionnement des Cadres de l’époque ; loin donc d’imaginer en ce moment là, que je serai, bien des années plus tard, non seulement la plus ancienne employée de cette institution ; mais aussi, la Maman et la «Mamie» de plus d’un !

Ce sont donc là, des souvenirs de 40 ans qui me viennent à l’esprit ; c’est un autre mariage, c’est toute une vie, qui fut pour moi, un véritable sacerdoce que je continue encore, d’assurer à ce pupitre, avec dévouement et bonheur en parfaite harmonie avec l’ensemble du personnel.

Aujourd’hui, nous sommes 5 (cinq) agents, à recevoir la reconnaissance du CAMPC à travers cette cérémonie de décoration, pour lui avoir donné tout notre vie professionnelle, nos compétences que nous avons partagées avec beaucoup de collègues. Quelle joie, quelle fierté de voir ainsi, notre persévérance et nos mérites reconnus par notre employeur !

Ces années au CAMPC, ont été belles, parsemées de roses dont nous nous délections à toucher les pétales sans toutefois nous préoccuper des épines. 

Et Dieu seul sait qu’il y en a eu ; juste pour vous dire que le CAMPC a eu ses moments de gloire mais aussi de turbulences. Des turbulences qui lui ont permis de renaitre de ses cendres avec à sa tête, le Professeur Joseph Pierre ASSI KAUDJHIS, Directeur Général de notre structure, qui ne lésine sur aucun moyen, pour insuffler à tous les agents, une mentalité de gagneur et cela, grâce à son Leadership et son style de management.

A vous les plus jeunes collègues, sachez que le CAMPC mérite que vous y donniez vos plus belles années, comme nous l’avons fait, les anciens et moi-même; nous vous l’avouons avec loyauté, nous ne regrettons rien ; bien au contraire.

L’amour du travail, la solidarité, l’intégrité, la pluridisciplinarité nous ont maintenus dans cette Institution de formation de renom ; et nous souhaitons qu’il en soit autant pour vous !

Retenez enfin, qu’en dépit des difficultés et obstacles rencontrés, certains de vos devanciers ont laissé transparaître au fil des années des qualités sociales et professionnelles à nulles autres pareilles : 

M. TIOLE, c’est l’amour du travail et une certaine résistance à la frustration;

M. DIARRA, c’est l’homme des défis informatiques et des projets;

M. ONSIFOUAN, le dévouement absolu et la conscience professionnelle;

M. KONE Tiéba, le sens du devoir dans le calme et la discrétion ;

Il y a tant à dire sur ce centre de formation, il y a tant d’anecdotes à raconter, qu’il nous faudrait des semaines entières pour les relater.

A ce stade de mon propos, nous voudrons remercier tous les anciens DG qui se sont succédé à la tête du CAMPC. 

Nous pensons aussi à notre amie et sœur, Madame ASSEMIEN Marie Laurence avec laquelle nous prenons plaisir souvent, à nous remémorer les tendres souvenirs du CAMPC.

Nous avons une pensée toute particulière pour tous ceux qui sont malheureusement, partis trop tôt ; principalement à notre collègue feue OUATTARA Mamina ; associez-vous donc à nous, pour leur rendre un hommage respectueux et pieux, en observant une minute de silence ! 

(Arrêt et tête baissée en signe d’hommage posthume)
Merci… !

Nous ne saurions clore notre propos sur une note triste ; c’est pourquoi, au nom de tous les récipiendaires, nous voudrions exprimer nos sincères remerciements : 

-    au Docteur KAFFA JACKOU RAKIATOU Christelle, la Présidente du Conseil d’Administration ; 
-    à la Ministre KANDIA CAMARA, la Vice-PCA et 
-    au Professeur Joseph Pierre ASSI-KAUDJHIS, le Directeur Général du CAMPC.

Madame la PCA, par votre implication personnelle dans la crise que nous avons traversée et dans l’orientation générale apportée à notre structure, vous nous avez démontré que vous êtes une mère, un leader à l’écoute de ses collaborateurs que nous sommes ; 

Notamment, Madame la Vice-PCA, Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle par votre engagement dans la recherche du financement du Plan Stratégique (PS) 2018-2022.

Monsieur le Directeur Général, croyez-nous, si on demandait à chaque agent de dire de manière anonyme ce qu’il pensait de vous, nous croyons que vous serez fort surpris de mesurer l’estime que chacun de nous vous porte ; et bien entendu, vous serez encore plus surpris de savoir que cela va bien au-delà de ce que vous-même auriez pu imaginer.

Une estime qui nous pousse à donner le meilleur de nous-mêmes dans l’exécution quotidienne de nos tâches ; une détermination positive, qui nous incite à la rigueur et à l’abnégation que partage l’ensemble des valeureux agents du CAMPC ainsi que tous les auditeurs venus de divers horizons, pour se former dans notre Institution.

Nous ne pouvons qu’être fiers de vous ; fiers de notre maison aux multiples drapeaux et aux couleurs chatoyantes du Bénin, du Burkina-Faso, de la Côte d’Ivoire, du Gabon, du Niger et du Togo. 
Que Dieu bénisse le CAMPC, l’Institution où «se joue le destin de nos Etats, en matière de Formation. » 
Nous vous remercions !