Benin

Burkina

Côte d'Ivoire

Gabon

Niger

Togo

Image
Le CAMPC lance un programme de formation en diplomatie, protocole et relations internationales

Le jeudi 7 mars 2019, s’est tenue une conférence animée par le ministre et ambassadeur Gnamien Yao au Centre Africain de Management et de Perfectionnement des cadres (CAMPC). L’ambassadeur, spécialiste en diplomatie et relations internationales a profité de l’occasion pour procéder au lancement du programme de formation « Master Diplomatie, Protocole et Relations Internationales ».

La conférence qui a enregistrée la participation de plusieurs auditeurs et représentants de corps diplomatique avait pour thème principal : « Comprendre l’organisation et le fonctionnement du monde des origines à nos jours pour maîtriser les nouvelles relations internationales ».

L’ambassadeur, Gnamien Yao, a d'entrée de jeu encouragé l’assistance à s’intéresser davantage au monde de la diplomatie. Selon lui cette filière a de belles perspectives surtout sur le continent africain.

Expliquant les bases fondamentales des relations diplomatiques, l'ambassadeur a indiqué que « le monde fonctionne sur le principe des alliances ». Selon lui « quand on s'inscrit dans un système de relations internationales on se met dans un jeu d'alliance pour changer une situation qui ne nous arrange pas ou renforcer une situation qui nous arrange ».

Le conférencier a indiqué qu'il est important de préserver les relations diplomatiques interétatiques qui existent depuis très longtemps, car « ces relations diplomatiques permettront aux États de s'entraider mutuellement ». Pour ce spécialiste des relations internationales, il est plus qu'important que l'Afrique s'implique davantage dans les relations diplomatiques afin de « compter dans l'organisation du monde ».

Le Ministre Gniamien Yao a salué la création de cette filière de diplomatie et de relations internationales car « elle donnera aux apprenants la possibilité de comprendre les décisions importantes qui affectent les pays africains et dont les sources ne sont pas uniquement domestiques » a-t-il déclaré.

Le diplomate a conclu en invitant les acteurs du système éducatif africains à former les africains afin qu’ils puissent s'affirmer devant le monde.

Le professeur Joseph ASSI-KAUDHJIS, Directeur Général du CAMPC, a pour sa part promis d'élargir les formations de cette nouvelle filière et de faire en sorte que les apprenants aient le nécessaire afin de suivre la formation dans de meilleures conditions.

Notons que le CAMPC est une institution inter-Etats dotée d’une autonomie juridique, administrative et financière. Son siège se trouve à Abidjan (République de Côte d’Ivoire), qui regroupe six pays africains. Depuis sa création jusqu’à ce jour, l’institution a formé plus de 27.000 cadres africains en provenance d'une vingtaine de pays.